Le site de Beuz
Slogan du site

Le site de Beuz contient une rubrique pour chacun de mes centres d’intérêts : mandriva linux, tarot, full metal planete, mes logiciels, etc...

Mini Mandriva 2007 sur Compaq Proliant 1600

Installation de la mandriva linux 2007 sur un serveur Compaq proliant 1600

Article mis en ligne le 22 mars 2007

par beuz
Imprimer logo imprimer Enregistrer au format PDF

2 vieux serveurs Compaq Proliant 1600 dormaient dans un coin en attendant de trouver leur destination finale. Et pourquoi ne pas y mettre une mandriva linux 2007 ?

1) Description du matériel, préparatifs

Les serveurs Compaq proliant 1600 disposent d’un contrôleur RAID avec 5 emplacements pour disques durs SCSI, de deux emplacements processeur dont l’un est occupé par un processeur 400 Mhz et de 3 emplacements SIMM supportant 64Mo par emplacement. 64 Mo sont déjà présents sur la carte mère et on peut également avoir un lecteur DAT, un onduleur...

Dans un premier temps, on met sur notre serveur tous les éléments utiles : 5 disques SCSI 9 Go, un second processeur récupéré sur l’ autre serveur sans oublier le module d’alimentation qui va avec (il est juste à côté du processeur dans un petit slot), toutes les barrettes 64 Mo que l’on peut trouver (pour un maximuml de 320 Mo).

Ensuite, il faut télécharger sur le site de Hewlett Packard le smartstart 5.5 pour créer un disque logique unique en raid5, la partition système (cest une fat 16 avec un windows 95 sans interface et tous les outils graphiques Compaq !) etc...

Attention à la vitesse que le lecteur CDROM peut supporter pour graver l’ISO.

2) Installation de la mandriva mini 2007

La Mandriva 2007 est proposée dans une version "mini" très intéressante dans l’optique de monter un serveur. Ce CD contient 700 Mo et permet une installation très minimale.

L"installation se fait sans aucun souci. On note néanmoins que les partitions sont nommées d’une façon inhabituelle. Au lieu, de /dev/hda ou /dev/sda on trouve /dev/ida/c0d0, /dev/ida/c0d1, /dev/ida/c0d5...
Ne détruisez pas la partition fat16 en début de disque logique (/dev/ida/c0d0) : elle contient les outils Compaq (choix du périphérique de démarrage, gestion du raid...).

Au moment de la sélection des paquetages, il est très important de déselectionner tous les groupes. Nous voulons faire un serveur qui soit le plus performant et fiable possible donc inutile de le surcharger de logiciels superflus. Cela facilitera d’auatnt plus la mise à niveau si celle-ci s’avère nécessaire.

Eventuellement, on peut néanmoins cocher "sélection de paquetages individuelle" pour installer openssh-server et ses dépendances. Cela va nous permettre de récupérer un fichier via le réseau (voir plus loin).

Lors de la création des utilisateurs, on n’est pas non plus obligé d’en créer : cela pourra se faire en tant que de besoin plus tard.

Arrivé au résumé, on met en service le réseau ethernet : choix de l’adresse IP ou DHCP, passerelle, DNS... pour pouvoir accéder à un serveur de paquets RPM sur internet.

La mise à jour proposée à la fin de l’installation n’est pas très utile à ce stade de notre travail.
Redémarrons après avoir enlevé le CD.

3) après le premier démarrage

Il faut se "loguer" en tant que root. Si vous voyez des messages d’erreur relatifs au choix de la langue (LCTYPE et autre FR_fr...), n’y prétez pas attention pour le moment, il nous manque les paquets "locales" et "locales-fr" que l’on mettra plus tard.

Nous allons maintenant installer une source de paquets RPM. Pour cela, il faut bien sûr avoir une connexion configurée correctement (un petit test ping google.fr suffira à nous renseigner. ne pinguez pas mandriva.com : les serveurs mandriva.com ne répondent pas au ping).

Nous commençons par supprimer la source "Mini Installation" sinon lors de l’installation de logiciels, URPMI pourrait nous demander d’insérer le CD Mini Mandriva 2007.
Puis nous installons les sources Main et Updates au minimum. Personnellement, j’ai choisi d’installer les sources RPM de free.fr avec lesquelles je n’ai jamais eu de souci :

Evidemment, vous pouvez choisir d’autres miroirs source. Un petit tour vers l’outil de sélection des miroirs du club vous permettra d’y faire votre choix. A noter que j’utilise personnellement une station sur le même réseau pour sélectionner mes miroirs dont je copie-colle la ligne urpmi dans un fichier, lequel part via SSH sur mon serveur.

4) mises à jour

Nous voilà désormais avec un serveur minimal. D’abord on va mettre à jour l’existant :
urpmi --auto-select va mettre à jour tous les paquets SAUF le noyau.

Ensuite, on mettra à jour le noyau (actuellement, nous en sommes au noyau 2.6.17 11ème version) : urpmi kernel-2.6.17.11

Pour savoir quel est le dernier noyau disponible, on va faire un petit tour sur le miroir updates : ftp://ftp.proxad.net/pub/Distributions_Linux/MandrivaLinux/official/2007.0/i586/media/main/updates
avec un simple navigateur (donc toujours de mon autre station hein !)

Et lançons enfin notre tout dernier redémarrage.

5) installation de logiciels

Si tout va bien nous avons désormais notre serveur minimal en fonctionnement et il ne sera plus utile de l’arrêter. Il ne vous reste plus qu’à installer les paquets dont vous avez besoin.

Par exemple, vous pouvez mettre les "locales" cités plus haut ( urpmi locales locales-fr) ou bien installer apache mysql et php ( urpmi apache mysql php-mysql) ou encore postfix, proftpd, ejabberd, webmin, etc.

P.S. :

- Le site web de la communauté Mandriva : http://mandrivaclub.com
- Le site web de Mandriva : http://mandriva.com
- Le site web de HP france : http://www.hp.com/fr

Forum
Répondre à cet article

A télécharger

Pas de documents à télécharger pour cet article


puce Plan du site puce Contact puce Mentions légales puce

RSS

2001-2014 © Le site de Beuz - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.73.2
Hébergeur : Beuselinck